Archives de Catégorie: Bonnes pratiques

DOCUMATION 2015 en Conférences vidéo

Documation - Arbre Cette année encore, les visiteurs de DOCUMATION ont pu visiter des nombeux stands et bénéficier de conférences fort intéressantes. Je vous propose ici une sélection de six conférences qui couvrent tous les aspects de la Transformation Numérique au coeur des préoccupations des organisations:
– Introduction sur la transformation numérique;
– Importance de la Gouvernance de l’information dans cette transformation;
– L’outil Records Management pour servir la Gouvernance de l’information;
– Les principes et règles de conservation ou pas des informations;
– La dématérialisation des processus au delà des informations et
– pour terminer avec la gestion des contenus riches pour améliorer l’expérience client.

Documation - TN   Documation - IG Documation - RM  Documation - IN a conserver Documation - BPM   Documation - Contenus riches

La richesses de ces vidéos vous poussera à les partager dans votre organisation afin que vos collègues, vos managers, vos partenanires,… soient vos meilleurs sponsors.

Jean-Pierre BLANGER
Ricoh France – Xplor – ADSG

Records Management Governance

L’AIIM propose ce nouveau guide fort utile aux D&IM et Records Managers.
 Il propose au lecteur sur un parcours en 12 étapes:
image– Inventaire;
– Durée de rétention;
– Organisation;
– Conformité;
– Continuité d’activité;
– Sécurité et confidentialité;
– Métadonnées;
– Opérations de gestion et informatiques;
– Conservation;
– Procédures de gestion;
– Formation;
– Pilotage;
les principales questions et bonnes pratiques à ne pas oublier pour la gouvernance des documents d’activité.

Evidemment, le livre blanc de l’AIIM ne remplace pas le support des normes ISO 15489 et ISO 30300 mais il n’en a pas l’ambition. En revanche, il constitue une excellente liste de contrôle pour les D&IM qui souhaitent s’assurer de l’alignement de leur organisation sur les bonnes pratiques de Gouvernance documentaire.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

IT Design Emotionnel

Le design émotionnel fait partie des applications de la géométrie sacrée appliquée aux mondes du design et de l’informatique.
Dans une brillante interview d’Anabela RIAL, Webmaster de chez Jouve, Jean-François Preveraud explique une partie de l’essence du succès commercial en ligne, des marques APPLE et TWEETER à travers le monde.


La géométrie sacrée est en effet le moyen le plus ancien et le plus efficace de plaire à un nombre indéfini d’observateurs. Léonard de Vinci, André Le Nôtre, Haussmann et Eiffel auraient pu vous faire gagner des parts de marché s’ils avaient connu vos produits et le petit écran.

L’article s’intéresse spécifiquement au Nombre d’Or, mais nous savons à la fi-D&IM qu’il existe sept autres techniques dont certaines sont encore plus puissantes pour capter l’attention des internautes, ou pour  créer, dans leur inconscient, des liens et des jumelages de produits ou de marques tout à fait vertueux.

Philippe BLOT-LEFEVRE
Vice président de la fi-D&IM

Référentiel général de gestion des Archives

Françoise Banat-Berger de la sous-direction de la politique interministérielle et territoriale pour les archives traditionnelles et numériques m’informe de la publication du référentiel général de gestion des Archives, placé sous licence Creative Commons BY-NC-ND.

image Le référentiel est l’aboutissement d’un travail piloté par le Service interministériel des Archives de France, qui assure le secrétariat du comité interministériel aux archives de France, en collaboration avec les directions des archives des ministères de la Défense et des Affaires étrangères.

Il vise un double objectif :
– fournir une synthèse de la législation en matière de gestion des archives publiques et du mode de fonctionnement du réseau des archives de France.

– donner aux décideurs un plan d’action pour améliorer la gestion de l’information dans leur administration.

(En savoir plus sur: Le délégué et le comité interministériel aux Archives de France)

Je ne peux qu’en conseiller une lecture assidue de tous les D&IM tant il constitue une pièce importante de la Gouvernance des Documents & Informations.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

MOOC FUN

Vous avez dit MOOC ? Oui, je sais c’est un acronyme anglo-saxon qui signifie Massive Online Open Course… Des cours gratuits en ligne…
Vous avez bien ensuite dit FUN ? Oui, enfin je voulais dire: France Université Numérique…

En effet, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso accompagnée de Fleur Pellerin, Ministre des PME, de l’innovation et de l’économie numérique et de Yasmina Benguigui Ministre des Français de l’étranger et de la francophonie, a lancé le 2 octobre 2013, France Université Numérique, un agenda de développement français du numérique pour les cinq prochaines années et une fondation.
Parmi les opérations planifiées et financées figure le développement d’un MOOC national. L’objectif est la mise en ligne de cours certifiants assemblées en formation diplômantes et qualifiantes.

Pour conduire l’opération MOOC, FUN a mis à disposition deux guides qui inspireront certainement les D&IM dans leurs activités au sein de leurs organisations: image
image
A la découverte des MOOC
Guide du MOOC

 

Bonnes lectures et pourquoi pas ? Bonnes formations.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

Vade-mecum juridique de la dématérialisation

imageLa FNTC (Fédération Nationale des Tiers de Confiance – www.fntc.org) publie la 6ème édition du Vade-mecum juridique de la dématérialisation des documents sous la direction d’Eric CAPRIOLI (http://www.caprioli-avocats.com).

Dans ce dernier opus, l’accent est mis sur :
– Le développement significatif de l’utilisation des signatures électroniques fondées sur des certificats à la volée dans de nombreux secteurs pour la souscription de contrats de crédit à la consommation, d’assurances ou de mutuelles ;
– L’évolution du cadre juridique de la facture électronique ;
– Des jurisprudences concernant la prise en compte d’écrits, de copies numériques et de signatures électroniques. ;
– Les données à caractère personnel dans le cadre des services de confiance ;
– La proposition de Règlement Identification et services de confiance ;
– La prise en compte des documents douaniers dans une optique dématérialisée.

Très riche d’enseignements pour les D&IM, ce document doit faire l’objet d’une lecture attentive.

Philippe Blot-lefevre
Vice-président de la fi-D&IM

Optimisation des processus métiers

image Alors que les entreprises sont à la recherche d’optimisations de toutes natures pour réduire leur coûts opérationnels, les processus métiers occupent une place prépondérante dans leur préoccupations.

L’enquête 2013 du CXP sur les usages et les pratiques des entre prises françaises et notamment sur la gestion des processus métier en France, révèle que 81% des personnes interrogées considèrent importante ou stratégique, l’amélioration des processus métiers. D’ailleurs 81% on déjà engagé une démarche d’amélioration.

Si le déclencheur principale de l’optimisation des processus métier est la refonte du Système d’Information, la démarche engagée vise d’abord l’amélioration de  la satisfaction client et ensuite seulement, la productivité de l’entreprise et la réduction des coûts.

L’étude met aussi en évidence que les activités concernées par la démarche processus sont d’abord, la Documentation, la modélisation et la cartographie des processus (85% des répondants) avant l’analyse et l’optimisation des processus.
On y apprend aussi, parmi d’autres informations, que les processus cœur de métier puis les processus support sont considérés en premier lieu.

En lisant l’étude du CXP, les D&IM pourront enfin se faire une idée des sponsors et des principales fonctionnalités des outils mis en œuvre dans la démarche processus.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

Et vous, SEPA… Ca va ?

imageMardi 24 septembre, FinYear organisait la conférence ‘Sepa Day’ pour faire le point sur l’avancement des projet de migration SEPA au sein des entreprises et faire connaître quelques solutions logicielles et prestations disponibles sur le marché français.

Rappelons que SEPA (Single Euro Payment Area – Espace unique de paiement en euros), sous l’impulsion du Conseil européen des paiement (EPC – European Payment Council), est le projet de constitution d’une gamme unique de moyens de paiement en euros. Consommateurs, entreprises, administration peuvent ainsi effectuer des paiements dans les mêmes conditions dans l’espace européen, aussi simplement que dans leur pays d’origine.
Le parlement européen, convaincu de l’importance de SEPA (plus forte encore que l’adoption de l’euro), a fixé des objectifs de migration SEPA:
1er février 2014: Virements et Prélèvements SEPA
1er février 2016: TIP et télérèglement
Or, force est de constater à l’écoute des intervenants que la migration n’est effective que dans très peu d’entreprises. A 130 jour de la première date clé, le retard est patent…

Alors, D&IM, lecteurs de ces lignes, réveillez vos directions et comités exécutifs !

L’enjeu SEPA n’est pas seulement une contrainte à satisfaire par les organisations pour être en conformité, c’est aussi et surtout un gage de compétitivité internationale qui mérite de ne pas attendre une minute de plus pour engager la migration.

Lors de cette conférences SEPA Day très réussie, les fournisseurs de logiciels et prestations présents, n’ont cessé de rappeler au cours de leur exposé qu’ils sont prêts et peuvent aider toutes les organisations à s’aligner sur les standards SEPA. A bon entendeur…

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

Stratégie de communication d’influence

imagePR*ROOMS publie un livre blanc d’introduction à la “Communication d’Influence”.

Après une introduction et une définition des moyens à mettre en œuvre des témoignages d’experts viennent illustrer le propos. Puis, après des avis donnés sur la détection et l’évaluation des influenceurs, le livre blanc propose un dizaine de suggestions pour une campagne de communication d’influence éthique et performante.

Les D&IM liront les suggestions avec beaucoup d’intérêt:
    1- Préciser le contexte
    2- Définir les objectifs
    3- Comprendre les (cibles) communautés
    4-  Créer des communautés d’influence autour de communautés
    5- Bâtir la confiance
    6- L’influence va à l’influence
    7- Utiliser le contenu à bon escient
    8- Engagez la conversation avec l’ensemble des communautés
    9- Pour faire de la pub… utiliser la pub
  10- La technologie à sa bonne place

En effet, en tant qu’animateur de réseau interne et externe à votre organisation, vous D&IM, voyez immédiatement que ces recommandations constituent la base de votre stratégie de communication… d’influence, bien sûr.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

L’entreprise idéale de demain

image Deloitte et JobTeaser.com ont conduit une étude auprès de 1065 étudiants pour comprendre leur vision de l’entreprise idéale.
On découvre ainsi :
– que l’entreprise est souhaitée plutôt high-tech et internationale;
– que le poste souhaité est plutôt financier et dans un esprit d’équipe;
– que le travail souhaité est plutôt de type télétravail et très collaboratif;
– que la motivation trouve son origine plutôt dans l’évolution de carrière hiérarchique et/ou transversale sur la base d’une évaluation de compétence plutôt à 360 degrés;
– que le salaire est plutôt souhaité comme motivé par les performances et compétences.

Les D&IM savent que les grandes entreprises ne réunissent pas toujours toutes les qualités attendues par les étudiants interrogés. Pourtant, avec cette étude, ils peuvent se faire une idée de facteurs clés destinés à motiver la Gouvernance D&I auprès des nouvelles générations.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-Président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

La sous-traitance multiple du Cloud

image Avec la prolifération des services Cloud, beaucoup d’intervenants en entreprise se sont rendus compte, au delà du discours commercial lénifiant des prestataires, que la localisation des données, ou plutôt sa non prise en compte, pouvait faire commettre à l’entreprise des imprudences voire des infractions.
On a beaucoup parlé récemment du gouvernement français qui comptait mettre en place une solution de partage de fichiers dans le Cloud d’excellente qualité et très connue et d’origine américaine. Mais on n’avait pas pris en compte que le Patriot Act autorise l’administration US à lire les fichiers de cette nature. Cela aurait été dommageable en cas de négociation internationale.

Il est essentiel, et pour nous le D&IM est le seul légitime avec cette vue à 360°pour aider l’entreprise à « être bien dans son Cloud ».

Il n’y a aucune raison que les entreprises ne profitent pas de l’avantage compétitif du Cloud (avec tous les avantages connus soit prix, disponibilité, flexibilité, mobilité et sécurité) mais il y a une cartographie à créer:
Angle 1: Quelle architecture technique ? Quels prestataires ? Où sont les sauvegardes ? Ai je besoin d’un service 24/24 dans le monde entier ?
Angle 2: Quel document ? Quelle législation s’applique ? Qui peut y avoir accès ? (Et cela inclut absolument administrateur, fournisseur de la solution, autorités de pays tiers, etc.)
Et la cartographie finale est la superposition de ces deux cartes, comme les cartes d’une chasse au trésor qui, superposées, vous révèlent le lieu où vous devez vous rendre.

Le document que je viens de lire « la sous-traitance cachée dans le Cloud » rappelle que le Cloud est par nature un ensemble complexe de sous-traitance où chacun apporte sa valeur (logicielle, infrastructure, Telecom, etc.) et que tout ceci est maillé plutôt trois fois qu’une pour être sécurisé contre les interruptions de service ou les catastrophes naturelles (redondance). Avec quelques surprises où la redondance n’est pas celle que l’on croyait.
Donc la complexité est forte avec de nombreuses interactions et cette cartographie est loin d’être simple.

Pour conclure, je vous rappelle que cette situation n’est pas figée dans le temps. La photo statique au moment de l’ébauche du contrat n’est pas du tout adaptée. Il faut pouvoir manier cela de façon dynamique et ne guère compter sur la cascade de fournisseurs pour vous tenir informés. Vous devez le demander dans vos contrats mais aussi auditer vos prestataires. Pour cela on n’est jamais mieux servi que par soi même…. ou par un D&IM conscient des enjeux.

Jean Louis de La Salle
Président fi-D&IM
Président, AUREA Performance SAS

Documents de référence de l’administration électronique

Françoise Banat-Berger, Sous directrice de la politique interministérielle et territoriale pour les archives traditionnelles et numérique du Service interministériel des archives de France nous informe de la publication, par les soins de la direction interministérielle des systèmes d’information et de communication de l’État (DISIC), d’une page Web consacrée à l’archivage numérique à l’adresse suivante (rubrique archivage numérique) : http://references.modernisation.gouv.fr/archivage-numerique

image Cette page renferme une présentation synthétique sur l’archivage numérique, des liens vers d’autres ressources ainsi qu’un certain nombre d’études dont les livrables élaborés dans le cadre du mandat « archivage numérique » de la DISIC qui s’est tenu en 2012. Ce mandat a été porté par le ministère de la Défense (DGSIC) et co-piloté par la DISIC et le service interministériel des archives de France. Les livrables sont composés d’une part d’un « guide des bonnes pratiques » et d’autre part d’une « illustration de bonnes pratiques« .

La page permet également de se reporter à un certain nombre d’études relatives aux formats et aux supports qui ont été pilotées par le service interministériel des archives de France, ainsi que de la présentation, des schémas XML et des spécifications du standard d’échange de données pour l’archivage (SEDA) actuellement en cours de normalisation.

Merci pour cette information dont les D&IM ne manqueront pas de tirer avantage pour leur organisation.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

Règlement européen sur la protection des données personnelles – le consentement

Le projet de règlement européen sur la protection des données personnelles poursuit son processus législatif à Bruxelles.

image Dans ce document, on retrouve les principes fondamentaux qui sont déjà inscrits dans notre législation, mais aussi des principes nouveaux ou largement développés : consentement, informations à fournir aux personnes, droit à l’oubli, portabilité des données, profilage, privacy by design, notification des failles de sécurité, analyse d’impact, désignation du CIL, certification, …

Examinons en détail les articles qui traitent du consentement :
Le traitement n’est licite que si la personne concernée en a donné son consentement pour une ou plusieurs finalités spécifiques, ou s’il est nécessaire à l’exécution d’un contrat ou au respect d’une obligation légale, ou nécessaire aux intérêts légitimes du responsable de traitement, à moins que ne prévalent les intérêts ou les libertés et droits fondamentaux de la personne concernée.

image Le consentement d’une personne s’exprime par toute manifestation de volonté, libre, spécifique, informée et explicite par laquelle la personne accepte, par une déclaration ou par un acte positif univoque, que des données à caractère personnel la concernant fassent l’objet d’un traitement.

La charge de prouver que la personne concernée a consenti au traitement de ses données à caractère personnel à des fins déterminées incombe au responsable du traitement.

C’est un véritable « opt-in » qui va désormais s’appliquer aux sites de commerce en ligne, mais aussi aux réseaux sociaux ou moteurs de recherche … même s’ils sont américains !

Comme vous le voyez, ces évolutions sont importantes : elles impactent les processus administratifs et commerciaux et auront des conséquences importantes sur les systèmes d’information.

Il est donc nécessaire d’effectuer les analyses d’impact sans attendre si vous voulez être en conformité lorsque le nouveau texte sera applicable.

Philippe SICARD
Consultant expert Informatique & Libertés

Dématérialisation des marchés publics

image La Direction des Affaires Juridiques (DAJ) du Ministère de l’Economie et des fincances vient de mettre à jour son Guide pratique pour la dématérialisation en matière de marché public.

Il s’agit de contribuer auprès tant des acteurs publics que privés, à la compréhension des modalités pour conclure des marchés par voie électronique, soit par l’utilisation de la messagerie, soit par l’utilisation d’une plateforme du Web.

Le guide pratique rappelle et explique le cadre juridique, les différents modes d’interaction, les dispositifs obligatoires, les modes de négociation et d’achat, les formats de fichier,… et précise les principes des ouvertures de plis, des sauvegardes et du traitement de quelques incidents possibles.

Ce document de référence permettra aux D&IM de faire le point sur la dématérialisation des marchés publics et parce qu’il est exemplaire, servira de modèle à la réalisation de leurs documents.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh

Le guide du routard de l’I.E.

image Hachette Livre joue le jeu et publie un guide du Routard très particulier destiné à devenir le compagnon de route des PME: Le guide de l’intelligence économique.

À l’initiative de la Délégation interministérielle à l’Intelligence économique (D2IE), du Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC), des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI de France), de Groupama, du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS) et de Thomas Legrain Conseil, le guide propose la mise en œuvre d’une démarche d’intelligence économique et d’en savoir plus sur les outils associés.
Résumons ce que le Guide nous propose: La Veille, l’Influence, la Sécurité économique et nous dit: TPE-PME vous êtes concernés !
Alors nous, disons: D&IM vous êtes concernés !

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur des Offres de Services Ricoh