Archives de Tag: Economie numérique

Internet sur 10 ans

Vous avez témoigné un grand intérêt pour l’infographie BYOD alors avant la rentrée de septembre, nous vous proposons de découvrir l’infographie de présentation de l’évolution d’Internet entre 2002 et 2012 telle que nous la propose frenchweb: 
image
Cliquez ici

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh

Publicités

BYOD

Voilà un phénomène grandissant, que les entreprises ne pourront certainement pas éviter plus qu’elles n’ont évité l’Open Source ou qu’elles n’évitent le Cloud… Le BYOD: Bring Your Own Device.
imageL’Infographie d’Online College est édifiante.
Etudiants et professionnels achètent leur téléphone, leur tablette ou leur poste de travail portables et veulent l’utiliser sur leur lieu de travail avec des motivations différentes; au moins aussi différentes que les motivations des propriétaires des lieux. …Selon Médiamétrie, en juin 2012, pas moins de 20,1 millions d’internautes se sont connectés à l’internet mobile…
Certains y voient une économie lorsque les utilisateurs investissent dans leur équipement. D’autres y voient,  un coût d’administration et un risque de sécurité supplémentaires. D’autres encore y voient une capacité à travailler mieux dans leur environnement de travail personnalisé. Tous aimeraient pouvoir n’en faire qu’à leur tête mais devront pourtant s’entendre pour travailler ensemble.
La tendance BYOD est à prendre très au sérieux par les D&IM qui ne peuvent se contenter de laisser les RSSI (Responsable Sécurité du Système d’Information) purement et simplement interdire le Byod pour des raisons de sécurité ou les DAF (Directeur Administratif & Financier) autoriser le Byod pour des raisons de pure économies. La politique documentaires des Documents & Informations (D&I) accessibles et traités sur les ordinateurs personnels des utilisateurs doit être repensée plus que jamais et notamment:
– Les moyens d’accès sont-ils mis à disposition et gérés par qui ?
– Les moyens d’authentification et de chiffrages sont-il mis en place ?
– Des moyens de contrôle du poste de travail connecté sont-ils mis en œuvre ?
– Les moyens de travail sont-ils parfaitement identifiés et isolés ?
– Une charte BYOD est-elle établie avec les usagers ?
– La charte met-elle bien en évidence, la fin de la relation ?
– …
La mobilité a déjà permis de répondre à de nombreuses questions relatives au D&I: Qui, quoi, quand, comment et pour quoi ?
L’approche BYOD étend les questions et peut ainsi s’avérer une très bonne opportunité pour les organisations qui voudront répondre positivement à cette nouvelle habitude de travail.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh

La lettre recommandée dématérialisée, enfin !

image Si on pouvait envoyer une lettre recommandée en ligne depuis Mai 2004, il aura fallu attendre Mai 2012, pour que celle-ci ne soit plus nécessairement imprimée pour être remise à son destinataire tout en conservant sa valeur légale.
Avant de bénéficier de ce nouveau service de LA POSTE, il vous faudra crée uneimageCette opération vous conduira à vous identifier pour provoquer la venue de votre facteur qui vous identifiera afin de garantir l’authentification forte nécessaire à vos prochains envois et réception de lettres recommandées. La conformité au décret de février 2011 relatif à la Lettre Recommandée est ainsi assurée.
Vous devrez ensuite procéder à une inscription sur le site de la

image

Les inscriptions sont fastidieuses mais l’enjeu est d’intérêt même si vous risquez comme moi d’être un peu étonné, pour ne pas dire plus, de constater que la lettre numérique est au même prix que la lettre papier… On s’attendait à mieux…
Pourtant après quelques secondes, on pense aux investissements à couvrir pour ce nouveau service et surtout, on s’interroge sur l’avenir de notre facteur préféré. Et si son emploi était en cause à terme ?  On a pu observer les dégâts du numérique sur la presse papier. Qu’en sera-t-il de l’impact de la lettre recommandée entièrement numérique ?
On peut admettre dès lors que le prix reste inchangé d’autant que le prix n’est plus lié au poids et que l’on peut donc associer plusieurs pages et des photos à sa lettre recommandée sans payer de surcoût comme pour le papier. Gageons aussi que d’ici quelques temps, les prix chuteront pour faire face aux autres organisations qui proposent et proposeront une lettre recommandée dans des conditions identiques.

image Les D&IM tireront profit des avantages de la Lettre Recommandée numérique pour leur organisation en contactant le service client de La Poste pour une inscription personnalisée. On n’imagine pas que le succès ne soit au rendez-vous de ce nouveau service quand on sait combien le traitement des accusés de réception est pour nombre d’utilisateurs une tâche très fastidieuse. Rappelons aussi que le service est ouvert 24h/24 et 7 jours sur 7. Alors ceux qui, en urgence sont allés au cœur de Paris à la Poste du Louvre pour un pli contraint par le délai…Apprécieront.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh

Etes-vous un Collaborateur 2.0 ?

imageVoilà une question extrêmement intéressante pour les D&IM. Cette question posée par AASTRA, un spécialiste mondial de la téléphonie IP, est en fait prétexte à une analyse détaillée de l’usage des outils du Web 2.0 et des nouvelles pratiques et changement à mettre en œuvre pour transformer une entreprise en entreprise 2.0.

L’étude permet de se faire une idée sur la réalité de l’utilisation des outils 2.0 (Blog, Chat, Communications unifiées, Facebook, LinkedIn, RSS, ToIP, Twitter, Wiki, Youtube…) et leur mise en œuvre au sein des organisations.  Elle cherche ensuite le prescripteur de chaque technologie 2.0 puis, analyse les facteurs de motivation. Elle se termine par la mise en évidence des freins tant réels (interdits dans l’entreprise) que perçus par les utilisateurs (intérêt à l’usage de tel ou tel outil).
C’est la première étude qui permet de comprendre les comportements des entreprises et des utilisateurs face aux outils 2.0. Gageons que les D&IM en feront le meilleur usage dans leur mission de Gouvernance D&I.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh

Droit à l’usage des responsables informatiques

Si le titre de ce livre d’Isabelle Renard et Jean-Marc Rietsch chez Dunod, annonce qu’il s’adresse aux Responsables informatiques, nous pensons que son sommaire en font surtout un ouvrage destiné aux D&IM:
– RSI : de quoi êtes-vous responsables ?
am de droit
– Le patrimoine incorporel de l’entreprise
– Téléchargements illicites et loi Hadopi
– Gérer les intervenants sur le SI
– Encadrer les pratiques des salariés
– Les données personnelles
– Conservation et processus numériques
– L’impact des comptabilités informatisées sur le SI
– Comment faire face aux situations de e-discovery ?
– Le cloud computing
– Traitement assurantiel : de l’anticipation à la réparation
En effet, présentant sous forme de fiches un rappel des lois et règlements applicables aux systèmes d’information ce livre devient un guide pratique traitant des sujets clés pour les Document & Information Managers: Sous-traitance, Cloud, Mobilité, CNIL, Hadopi, Archivage électronique,…
Un Aide-mémoire à lire absolument
et… en urgence !

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh

Les D&IM ont rendez-vous en Mars…

Logo Documation bleu   dates

Notamment, rendez-vous à la Conférence Plénière :
Pourquoi et comment bâtir une gouvernance documentaire et de l’information dans l’entreprise ?
Mercredi 21 Mars 2012
de 11:30 à 12:45

Cette conférence abordera successivement les point de vue suivants:
1- La Gouvernance Documentaire et de l’Information : pourquoi et comment ? Clarification de la terminologie et présentation des briques composant la Gouvernance Documentaire et de l’Information, des composantes purement techniques/technologiques à celles touchant à la qualité de l’information
2- De la définition des politiques à la valorisation de l’information en passant par l’appréciation des risques : comment mettre en cohérence les volets techniques, juridiques et organisationnels ?
3- La Gouvernance documentaire et de l’information à l’heure du développement des réseaux sociaux d’entreprise : quels enjeux ? Quels risques ? Quels périmètres ? Les résultats de l’enquête 2012 SerdaLAB sur la Gouvernance documentaire auprès de 250 entreprises publiques et privées.

Vous rencontrerez la fi-D&IM à cette occasion et pourrez visiter les stands de nombreux professionnels des D&I numériques.

Jean-Pierre BLANGER
Vice-président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh

Doc & Finances

Un succès pour cette première édition du salon Doc & Finances. Des offres, des clients visiteurs et des… D&IM.
image

Cliquez sur la photo du Vice Président fi-D&IM, Philippe BLOT-LEFEVRE, pour en savoir plus sur le D&IM présenté à Doc & Finances:
image
Jean-Pierre BLANGER
Vice président fi-D&IM
Directeur R&D et des Offres de Services Ricoh France